Définition du stress : il n’est pas ce que vous croyez…

Le stress, c’est comme un grand fourre-tout. On y balance tout ce qui nous crispe, nous agresse ou nous épuise. C’est devenu un machin tentaculaire. Le terme « stress » désigne à la fois l’agent responsable d’un problème, la réaction à cet agent et l’état dans lequel se trouve celui qui réagit. C’est beaucoup pour un seul mot…

Personnellement, je différencie :

  • Le stresseur: l’agent qui provoque une réaction
  • Le stress: la réaction de l’organisme
  • Le stress chronique: la tension qui résulte d’une accumulation de stress

Ça permet d’éviter les confusions. Et puis, c’est cohérent avec l’origine et l’évolution du mot « stress ». Apparu dans le dico en 1950, « stress » est directement importé de l’anglais, où il signifie « effort intense, tension ».

Définition physique du stress

A l’origine, « stress » est un terme de physique, qui désigne la contrainte exercée sur un matériau. Normalement, un matériau est capable de résister à une contrainte modérée. Si cette dernière devient excessive ou si le matériau est fatigué, il y a risque de déformation, voire de rupture. C’est dans ce cas que l’on parle de stress.

Définition du stress : physique. Attelage sous stress.

Attelage sous stress.

Définition historique du stress humain

La théorie du stress appliqué à l’humain a été inventée par Hans Selye, un endocrinologue, à partir de 1925. A l’origine, il nomme son modèle théorique : « théorie du syndrome général d’adaptation ». Pas très sexy, n’est-ce pas ? Alors, il opte pour « stress », qu’il définit comme : « l’ensemble des moyens physiologiques et psychologiques mis en œuvre par une personne pour s’adapter à un événement donné ». Le mot « stress » arrive aux yeux du public lors de la sortie de son livre « The stress of life » (1956).

Définition biologique du stress

Dans les décennies suivantes, de nombreux chercheurs s’intéressent au sujet. Ils affinent la définition du stress. En biologie, elle devient : « l’ensemble des réponses (physiologiques et psychosomatiques) d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement »

Définition du stress selon le modèle actuel

La définition proposée par les scientifiques à la base du modèle actuel de compréhension du stress, Richard Lazarus et Suzanne Folkman (1984). Pour eux, le stress est : « une transaction entre la personne et son environnement, dans laquelle cette personne évalue la situation comme dépassant ses ressources et pouvant mettre en danger son bien-être ».

Définition du stress biologique

Le stress fait partie de notre histoire

Le stress redéfini par son usage

Au quotidien, quand nous employons le mot « stress », nous désignons plusieurs réalités très distinctes. Selon le Petit Robert, le stress est à la fois « un agent physique ou psychologique provoquant une réaction de l’organisme », « l’ensemble des réactions non spécifiques (physiologique, métabolique, comportementale) à cet agent agressif ainsi que, dans la vie moderne, « les situations et faits traumatisants pour l’individu, la tension nerveuse ». Raison pour laquelle j’ai préféré faire le chemin inverse et distinguer « stresseur », « stress » et « stress chronique ».

Devenez Brainhacker et recevez chaque semaine une vidéo inspirante gratuite

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This