Amis et amies journalistes, vous trouverez ici les ressources pour vous aider à rédiger vos articles sur la solution antistress Merci mon stress!

Ayant été moi-même freelance pendant 15 ans, j’ai à cœur de vous faciliter la vie…


Les ressources Merci Mon Stress!

Contacts presse

France

Aurélia ROBIN-ASCHER, Responsable marketing, Editions Eyrolles

Tél : +33 (0)1 44 41 41 50 / e-mail : arobin@eyrolles.com

Belgique

Sarah ALTENLOH, Auteurs Presse S.P.R.L.

GSM : +32 (0)477 26 58 64 / e-mail : auteurs.presse@gmail.com


 Communiqués de presse


Le livre


L’auteur


Interviews MMS


Trailers – animations de présentation

  • Trailer test Merci mon stress : dressez votre profil face au stress
  • Trailer Coaching vidéo Merci mon stress : en 10 jours, faites du stress votre allié (voir aussi ici).
  • Trailer Programme interactif Merci mon stress : musclez votre cerveau, utilisez le stress à votre avantage (voir aussi ici).

 

Le fil d’actus Merci Mon Stress!

La vie du bon côté, avec Merci mon stress!

La vie du bon côté, avec Merci mon stress!

Sur Vivacité, avec Sylvie Honoré

Quel plaisir de retrouver Sylvie pour ma première radio après la sortie de Merci mon stress!

Nous n’avons jamais eu assez de l’heure et demie qui nous était accordée pour faire le tour de la question, mais nous avons bien défriché. Sylvie avait pris plein de notes à la lecture du livre, qu’elle a trouvé particulièrement bien. Extraits choisis :

Aller au contact de nos peurs permet de lever le voile du mécanisme et de découvrir les pépites qui se cachent derrière.

Patrick Collignon au micro sur Vivacité

Patrick Collignon au micro sur Vivacité

Avec l’exemple de Cosimo, que vous découvrirez en cliquant ici.

Nous sommes revenus aussi sur les situations qui créent du stress chez nous… cliquez ici pour en savoir plus.

Patrick Collignon sur Vivacité: un échange plein de curiosité et de bienveillance

Patrick Collignon sur Vivacité: un échange plein de curiosité et de bienveillance

Ainsi que sur le fameux triangle pensés/émotions/comportements des thérapies cognitive-comportementales : nouvel extrait à découvrir ici.

Pour tous les détails de la page de présentation, cliquez ici.

Ce qui marche contre le stress

Ce qui marche contre le stress

Dans Top Santé, par Aurélia Dubuc

Une page dans un dossier très complet consacré au stress et aux remèdes naturels tels que l’aromathérapie, la phytothérapie, l’homéopathie ou les oligoéléments…

Ou encore la méthode Merci Mon Stress et son mode de compréhension cognitivo-comportemental du stress

Aurélia Dubuc propose, en 7 pages constellées de solutions concrètes, des remèdes faciles à mettre en oeuvre.

 

Webinaire gratuit “Noël sans stress” le 12 décembre 2017

Webinaire gratuit “Noël sans stress” le 12 décembre 2017

Participez au Webinaire Gratuit “Noël sans stress” le 12 décembre 2017

 Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous inviter à mon premier webinaire festif : “Noël sans stress”.

J’y propose de vous aider à transformer vos 5 principales sources de stress que nous puissions tous passer des fêtes de fin d’années douces, apaisantes et chaleureuses comme un chocolat chaud.

Pour cela, en m’appuyant  sur ma méthode “Merci Mon Stress”, partons à la rencontre des sources de stress de Noël, telles que :

  • Les réunions de famille
  • Les courses de Noël
  • La préparation du repas/de la fête
  • Les obligations en dehors de la famille
  • L’hiver (le froid, le manque de luminosité…)
  • La clôture de l’année fiscale (professionnel)
  • et bien d’autres…

… et trouvons des solutions pour qu’elles deviennent sources de sérénité…

Démodé, le stress ?

J’entends parfois dire que le stress est un sujet dépassé, démodé, qu’il n’intéresse plus personne. Pourtant, quand on me parle de burnout, de risques psychosociaux, de qualité de vie au travail, de gestion des conflits, d’équilibre vie privée/vie professionnelle, de relations difficiles ou de pilotage du changement, je ne peux m’empêcher de me dire que le seul point commun de ces thématiques, c’est le stress, sa gestion et la capacité des femmes, des hommes et des organisations qui les emploient à développer de la sérénité.

Et quand on me parle de Noël, je sens du stress partout!

Nous sommes conçus pour le calme

Or je suis convaincu que nous pouvons tous faire de notre stress un allié précieux en toutes circonstances. En remontant jusqu’aux mécanismes qui le provoquent. Il suffit d’un peu d’entraînement pour revenir plus rapidement au calme. C’est notre état le plus habituel. A nous de réapprendre à y retourner rapidement.

 

Des outils antistress

J’ai un rêve : que chacun s’épanouisse dans une vie qui lui correspond. Pour cela, je conçois et réalise des outils de développement personnel. La gamme Merci Mon Stress est composée de plusieurs outils en ligne et d’un livre, à paraître en janvier 2018 aux Editions Eyrolles. Ces outils sont autant de clés pour faire du stress votre allié.

Je désire que ce webinaire vous aide à passer (encore plus) à l’action.

Bien cordialement,

Patrick Collignon

 

Conférence "Enfin libre d'être moi" à la foire du livre de Bruxelles

Le thème

Désactivez le stress de Noël, par un spécialiste du stress.

Dans la lignée du livre écrit en 2012 (ci-contre) et de celui qui sortira très prochainement (Merci Mon Stress, en 2018)

Le webinaire

Je vous attends le dimanche 10 décembre à 17h30 sur la plateforme WebinarJam pour un webinaire d’une heure (40 minutes suivies de 20 minutes de questions/réponses environ).

Des promos sont à prévoir pour les participants !!!

Revoyez mon webinaire gratuit “Merci Mon Stress”

Revoyez mon webinaire gratuit “Merci Mon Stress”

Revoyez le webinaire gratuit “Merci Mon Stress” du 10 octobre 2017

1 123 inscrits! Quel succès pour un premier webinaire! Je vous propose d’en profiter vous aussi en revoyant cette conférence en ligne.

En 30 minutes, j’y dévoile une méthode innovante en 7 clés pour prévenir, canaliser et gérer activement le stress accumulé au fil du temps, tout en évitant les dégâts collatéraux. Elle présente également les outils « Merci mon stress » que j’ai conçus.

Les 15 minutes suivantes sont consacrées à un exercice de questions/réponses en temps réel. Comme il s’agit d’une rediffusion, vous n’aurez pas l’occasion de poser votre question… Mais laissez-vous inspirer par celles des participants au “live”.

Cliquez ici pour revoir le webinaire.

Au plaisir de vous revoir bientôt en “live”!

Patrick

Des outils antistress

J’ai un rêve : que chacun s’épanouisse dans une vie qui lui correspond. Pour cela, je conçois et réalise des outils de développement personnel. La gamme Merci Mon Stress est composée de plusieurs outils en ligne et d’un livre, à paraître en janvier 2018 aux Editions Eyrolles. Ces outils sont autant de clés pour faire du stress votre allié.

Je désire que ce webinaire vous aide à passer (encore plus) à l’action.

Bien cordialement,

Patrick Collignon

 

Conférence "Enfin libre d'être moi" à la foire du livre de Bruxelles

Le thème

Faire de son stress un allié.

Dans la ligne du livre écrit en 2012 (ci-contre) et de celui qui sortira très prochainement (Merci Mon Stress, en 2018)

Le webinaire

Le webinaire s’est tenu le mardi 10 octobre à 14h30 sur la plateforme Webikeo pour une présentation de 30 minutes suivie de 15 minutes de questions/réponses.

Faites du stress votre allié

Faites du stress votre allié

Dans Femmes d’aujourd’hui, par Christelle Gilquin

J’ai été interviewé pour Femmes d’aujourd’hui avec, pour résultat, un article en une. Le pitch ? Le stress est inévitable. Alors, pourquoi ne pas changer son regard sur lui, plutôt que d’essayer de le faire disparaître, en vain?

C’est quoi ?

Christelle Gilquin propose, en quatre pages très pratiques, des astuces largement basées sur mon travail dans “Merci Mon stress”, mais également sur la conférence TEDx de Kelly Mc Gonigal, avec une référence à Pierre Portevin et son livre “Osez, ça change tout”.

Un code promo spécifique

Dans le numéro d’octobre, vous trouverez un code promo spécifique à Femmes d’aujourd’hui pour bénéficier de 30% de réduction sur les trois outils en ligne “Merci Mon Stress”.

Webinaire gratuit “Merci Mon Stress” le 10 octobre 2017 sur Webikeo

Webinaire gratuit “Merci Mon Stress” le 10 octobre 2017 sur Webikeo

Participez au webinaire gratuit “Merci Mon Stress” le 10 octobre 2017 sur Webikeo

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous inviter à mon webinaire : « Merci mon stress, 7 clés pour faire de son stress un allié”.

J’y dévoile une méthode innovante en 7 clés qui ne se contentent pas de gérer le stress du moment. Elles permettent également de le prévenir, de le canaliser, d’éviter les dégâts collatéraux et de gérer activement le stress accumulé au fil du temps au travers des outils « Merci mon stress » que j’ai conçus.

Démodé, le stress ? Mon œil…

J’entends parfois dire que le stress est un sujet dépassé, démodé, qu’il n’intéresse plus personne. Pourtant, quand on me parle de burnout, de risques psychosociaux, de qualité de vie au travail, de gestion des conflits, d’équilibre vie privée/vie professionnelle, de relations difficiles ou de pilotage du changement, je ne peux m’empêcher de me dire que le seul point commun de ces thématiques, c’est le stress, sa gestion et la capacité des femmes, des hommes et des organisations qui les emploient à développer de la sérénité.

En outre, nous sommes les champions du monde de la consommation d’anxiolytiques et d’antidépresseurs…

Y aurait-il un lien entre stress et consommation de médicaments?

Y aurait-il un lien entre stress et consommation de médicaments? Hum, hum…

Personnellement, je participe autant que je peux à la création d’un monde peuplé de gens épanouis. Alors, il m’était impossible de rester les bras croisés face au stress. Partout autour de moi, je constate que la pression s’intensifie. Au travail, les organisations demandent de plus en plus de performances et de flexibilité. En privé, nous sommes contraints à la perfection. Et nous restons pour nous-mêmes le plus dur des juges.

Nous sommes conçus pour le calme

Or je suis convaincu que nous pouvons tous faire de notre stress un allié précieux en toutes circonstances (surtout les circonstances difficiles). En remontant jusqu’aux mécanismes qui le provoquent. Et en utilisant à notre avantage chacun des points d’inflexion où il est possible d’agir. Il suffit d’un peu d’entraînement pour revenir plus rapidement au calme. Parce que nous, les homo sapiens, ne sommes pas conçus pour vivre du stress en permanence. Notre état le plus habituel, c’est le calme. A nous de réapprendre à y retourner rapidement.

 

Des outils antistress

J’ai un rêve : que chacun s’épanouisse dans une vie qui lui correspond. Pour cela, je conçois et réalise des outils de développement personnel. La gamme Merci Mon Stress est composée de plusieurs outils en ligne et d’un livre, à paraître en janvier 2018 aux Editions Eyrolles. Ces outils sont autant de clés pour faire du stress votre allié.

Je désire que ce webinaire vous aide à passer (encore plus) à l’action.

Bien cordialement,

Patrick Collignon

 

Conférence "Enfin libre d'être moi" à la foire du livre de Bruxelles

Le thème

Faire de son stress un allié.

Dans la ligne du livre écrit en 2012 (ci-contre) et de celui qui sortira très prochainement (Merci Mon Stress, en 2018)

Le webinaire

Je vous attends le mardi 10 octobre à 14h30 sur la plateforme Webikeo pour un webinaire de 30 minutes suivi de 15 minutes de questions/réponses.

Des promos sont à prévoir pour les participants !!!

Définition du stress: est-il vraiment celui que vous croyez?

Définition du stress: est-il vraiment celui que vous croyez?

Définition du stress : il n’est pas ce que vous croyez…

Le stress, c’est comme un grand fourre-tout. On y balance tout ce qui nous crispe, nous agresse ou nous épuise. C’est devenu un machin tentaculaire. Le terme « stress » désigne à la fois l’agent responsable d’un problème, la réaction à cet agent et l’état dans lequel se trouve celui qui réagit. C’est beaucoup pour un seul mot…

Personnellement, je différencie :

  • Le stresseur: l’agent qui provoque une réaction
  • Le stress: la réaction de l’organisme
  • Le stress chronique: la tension qui résulte d’une accumulation de stress

Ça permet d’éviter les confusions. Et puis, c’est cohérent avec l’origine et l’évolution du mot « stress ». Apparu dans le dico en 1950, « stress » est directement importé de l’anglais, où il signifie « effort intense, tension ».

Définition physique du stress

A l’origine, « stress » est un terme de physique, qui désigne la contrainte exercée sur un matériau. Normalement, un matériau est capable de résister à une contrainte modérée. Si cette dernière devient excessive ou si le matériau est fatigué, il y a risque de déformation, voire de rupture. C’est dans ce cas que l’on parle de stress.

Définition du stress : physique. Attelage sous stress.

Attelage sous stress.

Définition historique du stress humain

La théorie du stress appliqué à l’humain a été inventée par Hans Selye, un endocrinologue, à partir de 1925. A l’origine, il nomme son modèle théorique : « théorie du syndrome général d’adaptation ». Pas très sexy, n’est-ce pas ? Alors, il opte pour « stress », qu’il définit comme : « l’ensemble des moyens physiologiques et psychologiques mis en œuvre par une personne pour s’adapter à un événement donné ». Le mot « stress » arrive aux yeux du public lors de la sortie de son livre « The stress of life » (1956).

Définition biologique du stress

Dans les décennies suivantes, de nombreux chercheurs s’intéressent au sujet. Ils affinent la définition du stress. En biologie, elle devient : « l’ensemble des réponses (physiologiques et psychosomatiques) d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement »

Définition du stress selon le modèle actuel

La définition proposée par les scientifiques à la base du modèle actuel de compréhension du stress, Richard Lazarus et Suzanne Folkman (1984). Pour eux, le stress est : « une transaction entre la personne et son environnement, dans laquelle cette personne évalue la situation comme dépassant ses ressources et pouvant mettre en danger son bien-être ».

Définition du stress biologique

Le stress fait partie de notre histoire

Le stress redéfini par son usage

Au quotidien, quand nous employons le mot « stress », nous désignons plusieurs réalités très distinctes. Selon le Petit Robert, le stress est à la fois « un agent physique ou psychologique provoquant une réaction de l’organisme », « l’ensemble des réactions non spécifiques (physiologique, métabolique, comportementale) à cet agent agressif ainsi que, dans la vie moderne, « les situations et faits traumatisants pour l’individu, la tension nerveuse ». Raison pour laquelle j’ai préféré faire le chemin inverse et distinguer « stresseur », « stress » et « stress chronique ».

Découvrez Merci Mon Stress, la solution anti-stress en ligne

  • Coaching vidéo Merci Mon Stress

    Merci Mon Stress – 10 vidéos pour faire de votre stress un allié

    Note 5.00 sur 5
    79,00 
  • Promo ! Programme Interactif Merci Mon Stress

    Merci Mon Stress – Expérience interactive

    199,00  149,00 
  • Test en ligne Merci Mon Stress

    Merci Mon Stress – Mon profil complet

    14,90 

Hourra ! Mon coaching antistress en ligne est lancé !

Hourra ! Mon coaching antistress en ligne est lancé !

Hourra !
J’ai le plaisir de vous annoncer le lancement du premier module de coaching en ligne “Merci mon stress”. 10 vidéos pour transformer complètement votre relation au stress. Elles sont chouettes, rythmées, pratiques… et invitent à faire du stress un allié. Cliquez ici.

L’aboutissement d’un long projet est toujours un moment fort, fait d’enthousiasme, de tension, de plaisir et d’espoir. Et quand l’espoir qui vous porte, c’est celui de participer à la création d’un monde meilleur, c’est magique !

Laissez-vous séduire par cette magie… Offrez-vous ou offrez à vos proches cette occasion de construire une vie plus sereine. Je vous la souhaite, du fond du coeur.

Attention, frontière invisible : 3 conseils pour briser nos chaînes mentales

Attention, frontière invisible : 3 conseils pour briser nos chaînes mentales

« Depuis que nous sommes installés ici nous avons toujours eu un accord avec les créatures qui vivent au-delà de nos frontières. Nous ne nous aventurons pas dans les bois. Elles ne viennent pas au village ». Dans le film de « Le village » de Night Shyamalan, les habitants d’une petite communauté du XIXe siècle vivent dans la peur. La peur des créatures peuplant la forêt qui entoure le village. Une peur palpable dès les premiers instants du film. Une peur double. D’une part, la peur de franchir les limites du village, de se hasarder dans l’inconnu, au risque de se faire trucider, dévorer, manger tout cru. D’autre part, la peur que les créatures franchissent ces limites dans l’autre sens, au risque de se faire trucider, dévorer, manger tout cru (bis)… Aussi les villageois s’efforcent-ils d’éviter de les appâter, par exemple avec de la couleur rouge, qui les attire inévitablement, paraît-il. Toute trace de rouge, même celui des pétales des fleurs, est rapidement éliminée.

Et ça marche. L’équilibre du village tient bon. Des anciens y veillent, qui rabâche leurs ouailles de ces monstres sanguinaires qu’on ne voit jamais, même si on les entend beaucoup. L’ancrage des croyances est impressionnant. Une large majorité des villageois, qui tiennent à leur intégrité physique, respectent scrupuleusement les règles du type : « N’entre jamais dans les bois, c’est là qu’elles attendent ». Sauf le rebelle de service, bien entendu. Lucius Hunt, un iconoclaste auquel il est rapidement reproché de menacer la survie de tous. Pas bien.

Malgré les pressions, Lucius pénétrera dans les bois. Bravant l’interdit, surmontant sa peur, se confrontant à la réalité, il avancera et finira par découvrir la vérité. Si vous vous rappelez de la dernière image du film, vous savez exactement de quoi je parle. Je me rappelle encore son effet sur moi…

Et vous ? Ces histoires qu’on vous a racontées, que vous vous racontez encore ? À quel point y croyez-vous ? À quel point vous arrêtent-elles ? Que fait le Lucius qui sommeille en vous ?

Ce que je pense m’entrave…

« Je n’y arriverai pas ». « Je suis nulle (ou stupide, moche, inadéquate… la liste n’est pas limitative) ». « Il faut que je sois le meilleur (ou le plus fort, le plus beau, le plus brillant, même remarque) ». « Je ne peux pas faire ça ». « Je dois m’en sortir seul ». « Personne ne m’aime (comme je suis) »… Nous en avons tous, des petites phrases assassines que l’on s’adresse à soi-même pour rester cantonné dans l’espace limité où nous croyons être à l’abri de la peur et de la culpabilité. Nous sommes les premiers gardiens de notre zone de confort. Vigilants, convaincus, critiques, nous nous connaissons tellement bien que nous parvenons comme personne à nous couper l’herbe sous le pied…

Dur, dur. Mais ô combien normal. Parce que nous y croyons. Nous croyons vraiment que nous sommes nuls. Pas aimables. Pas capables… Une fois de plus, à partir d’une répétition de faits, notre pilote automatique a établi des « vérités » qui sont constituées de pensées, d’imagination, d’opinions, de conclusions ou de convictions que nous considérons comme vraies, puisqu’elles découlent de nos expériences. Nos croyances forment notre réalité, y compris notre relation à nous-mêmes et au monde.

Comment j’en arrive à me limiter…

Les croyances négatives nous limitent dans notre développement, nous empêchant d’atteindre notre plein potentiel. « Je suis nul » n’a jamais fait avancer personne. Pourquoi ? Parce que de tels messages ont un impact sur nos comportements. Ils sont directement reliés à des réactions automatiques. Au final, la pensée : « Je n’y arriverai jamais » nous amène généralement à ne même pas essayer… C’est bien la preuve que ça fonctionne !

Pour Cary Craig, l’inventeur de l’EFT, nous vivons dans un palace de possibilités, mais avons tendance à rester dans nos quartiers, sur les murs desquels sont inscrits les mots qui nous empêchent d’en sortir. Nos « je peux/je ne peux pas », « je dois/je ne dois pas », « je devrais/je ne devrais pas » ainsi que notre version des comportements appropriés, ce qui est bien ou mal dans ce monde, le jugement, le succès et l’échec. Tout est là… Et si je veux sortir de zone de confort, je lirai sur mes murs : « Tu ne peux pas faire ça ».

C’est l’heure du choix. Soit vous acceptez de vous soumettre à ces pensées qui vous limitent, soit vous les considérez pour ce qu’elles sont : des messages sur les murs de vos frontières internes. Certes, elles vous ont protégé jusqu’ici, mais êtes-vous sûr d’en avoir encore besoin ? Voici, en trois conseils pratiques à intégrer dans votre quotidien, comment les faire vaciller…


3 trucs pour s’affranchir de ses croyances limitantes

Dites-vous « j’ai la pensée que »

Exercice classique de l’ACT, il s’agit de se détacher de ces croyances limitantes. Quand vous croyez : « Je suis nulle », ou « je n’y arriverai pas », ce n’est qu’une pensée, même si elle représente la réalité, pour vous. À partir de maintenant, prenez l’habitude de la ramener au rang de pensée en disant (à haute voix) : « j’ai la pensée que je suis nulle », « j’ai la pensée que je n’y arriverai pas ». Observez la différence.

Trouvez des arguments contraires

Cet exercice est basé sur les « Afformations » de Noah Saint-John. Il se déroule en deux temps. Primo, trouvez la phrase opposée à votre croyance limitante (« je suis nulle » devient « je suis brillante » ; « je n’y arriverai pas » devient « j’y arriverai »). Puis, terminez cette phrase opposée par « parce que »… et laissez votre cerveau chercher au moins cinq réponses. Il est fait pour ça. Donc : « Je suis brillante parce que… »

Posez-vous la question : « Si je n’étais pas moi, comment pourrais-je être absolument certain que c’est vrai ? »

Les croyances limitantes étant automatiques, nous ne savons plus pourquoi nous les pensons. Nous savons seulement que nous les pensons. Et que, de notre point de vue, elles sont « vraies ». Mais si nous rencontrions une personne « qui se trouve nulle ». Comment pourrions-nous être absolument sûr qu’elle le soit vraiment ? Reprenez vos croyances limitantes et demandez-vous ce qui vous fait, objectivement, de vous quelqu’un, par exemple, de « nul ». Et éliminez tous les avis de toutes les personnes que vous connaissez, tous les jugements que vous avez reçus. Concentrez-vous sur vous, votre opinion, votre point de vue, comme si vous analysiez quelqu’un d’autre. Qu’est-ce que ça donne ?

Alors, comment progressent vos croyances limitantes ? Ces trois astuces vous ont-elles aidé, aidée ? Avec quels témoignages pourriez-vous enrichir le débat ? Postez vos commentaires…

Pin It on Pinterest

Share This